Bithindarrak

• Association communale "Bithindarrak"

Pendant l’hiver 1968-1969, la jeunesse de Beyrie sur joyeuse, nombreuse, favorablement impressionnée par l’extraordinaire réussite de l’inauguration en 1967, du fronton rénové qui vit évoluer plus de mille danseurs au bal ce jour là, ainsi que par le succès des fêtes et refêtes de 1968 ( avec une grande partie des Indépendants de main nue de l’époque),très désireuse dès lors d’animer convenablement son village, et affectueusement et efficacement entourée par quelques anciens décidés, se rassembla pour former en mai 1969, le premier Comité des fêtes officiel dans le canton de Saint Palais, nombreuses furent alors les communes qui prirent même pour modèle le statut du-dit comité né à beyrie en cours d’année.

Ses fondateurs de l’époque s’en souviennent encore, ce comité – « ouvert à toute personne habitant dans la commune et qui le désire » disait le statut – fut chargé d’abord d’organiser les différentes fêtes dans la commune. Mais en même temps, il créa une section pour le folklore basque qui donna naissance au groupe Bithindarrak capable de produire en public un spectacle de danse basques, le premier eut lieu à Saint Juste Ibarre, et formant pour ce faire des danseurs et des musiciens. A la même époque fut également fondée une section Pelote qui lança tout de suite le tournoi de main nue de Beyrie contre Arbérats lequel se termina à l’occasion de ses premières finales, en juillet 1969, par le mémorable premier méchoui organisé – sous les chênes du château – dans le canton de Saint Palais. Au printemps 1971, sur l’incitation du président de Bithindarrak, Monsieur l’Abbé Narbais Jauréguy relança dans la paroisse de Beyrie/Orsanco , la coutume du Phesta-Berri Fête Dieu à laquelle participent les soldats du 1er empire en costume d’apparât. Cela stimula la clique locale qui vécut une secnde jeunesse et s’intitula « Clique Bithindarrak »

Un peu plus tard, en 1974 propriétaires et chasseurs beyrisiens créèrent l’ ACCA Bithindarrak qui malgré l’homonymie et des relations harmonieuse avec les associations précédemment cités régissant fêtes, danse et pelote pour l’une, fêtes religieuses et batterie fanfare pour l’autre est totalement indépendante de ces deux dernières… Puis naquit l’association locale Bithindarrak des anciens combattants… On pourrait ainsi englober dans l’appellation Bithindarrak, une grande majorité des Beyrisiens ce qui justifie pleinement son patronyme, sa dénomination.

Camille Abeberry



• Groupe de danses "Bithindarrak"

La section danse de l'association communale Bithindarrak devient l'association de folklore basque Bithindarrak,  le 01 novembre 1984